• Bleuenn Rouillé

Guide : réduire l'empreinte carbone de son événement d'entreprise

Dernière mise à jour : 23 juin

Il est important de prendre conscience qu’en organisant un événement, on est responsable de l’impact carbone qu’il génère, quelle que soit son ampleur.

Chaque partie prenante de l’événement à son rôle à jouer pour limiter cette empreinte.

Aujourd’hui les entreprises sont au cœur des enjeux environnementaux et sociétaux.

Intégrer le développement durable dans la culture des entreprises se fait progressivement, et surtout, ne se fait pas seul.


On estime que c’est ensemble et par le nombre que l’on pourra faire évoluer positivement la filière événementielle. C’est pourquoi, en tant qu’agence organisatrice d’événements éco-responsables et solidaires, on vous donne des clés pour faire un pas de plus vers une démarche durable.


Allons ensemble vers la sobriété carbone des événements !



Activités : s’amuser dans la sobriété

Des activités neutre carbone à l’impact positif

Les activités sont des moments phares des événements, et souvent les moments plus attendus des participants. Si l’objectif est de fédérer, favoriser la cohésion et le partage, c’est tout a fait possible sans faire grimper son empreinte carbone.


Dans un premier temps, on proscrit toutes les activités directement polluantes : jet ski, quad, rallye voiture… D’autant plus qu’aujourd’hui des alternatives existent pour le faire sans polluer comme du karting avec des véhicules électriques.


Ensuite on favorise les activités locales, réalisables à proximité : activités nautiques, sportives, culturelles, reconnexion à la nature… Pour agir vers un impact positif, on ajoute une action concrète à cette activité comme faire de la plongée en ramassant les déchets, ajouter un défi de plantation d’arbres…

En activité manuelle, pour passer vers du neutre carbone, rien de plus simple que de revaloriser des matériaux de seconde main. Pour aller vers l’impact positif, créez des objets utiles, qui éviteront un achat neuf comme la création de mobilier pour la salle de pause !

Pour ce qui est du Team Building, pour rester neutre il suffit de faire le choix d’activité qui ne génèrent pas de déchets, avec du matériel réutilisable. Profitez en pour sensibiliser les collaborateurs sur des thématiques RSE. L’impact sera répercuté sur le plus long terme au sein de l’entreprise.


Soutien auprès d’associations

Profitez de l’activité pour vous challenger et vous amuser en vous rendant utile.

Venez en aide à des associations, avec un bénéfice environnemental et social. Les actions solidaires agissent directement en faveur du développement durable, à échelle locale, nationale ou internationale.

Quelques exemples d’activités à impact positifs :


Objectif de développement durable

Mise en avant du patrimoine local

Votre événement est l’occasion de mettre en valeur et de découvrir le patrimoine sur place !

Patrimoine naturel, culturel, historique, il y en a pour tous les goûts, à toutes les saisons.

Imprégnez vos équipes pleinement dans le lieu, à travers une immersion ludique et sensorielle.

La responsabilité, c’est aussi choisir du local, et ouvrir son esprit.

Le choix de vos activités peut être une évidence selon votre destination !



Alimentation : manger mieux et responsable

La provenance des produits

Qui dit événement, dit repas et boissons ! Ou vos participants risquent de faire la tête…

Manger responsable n’est pas incompatible avec plaisir. Plats simples comme élaborés, la clés est dans la provenance des produits.

Optez pour des produits locaux, de saison, et de circuit courts assure moins de transport, moins d’énergie dépensée, et plus de naturel dans les assiettes !


Un gaspillage alimentaire limité

Un réel axe d’amélioration dans les événements est la part de gaspillage alimentaire.

Pour cela, anticiper le nombre de participant est primordial, mais aussi d’analyser le contexte : si une activité physique est réalisée avant, la température, l’heure et la consistance du dernier repas… Travailler main dans la main avec son traiteur, chef ou restaurateur est primordial. Il est important d’appuyer sur le fait que l’on souhaite manger responsable. Cela peut paraître anodin, mais si on ne le demande pas, il est difficile d’aller vers une amélioration.


Pour réduire son empreinte carbone, l’idéal est de réduire fortement sa consommation de viande, mais c’est une habitude de consommation en France qui a encore du mal à s’instaurer.

Quelques techniques permettent de limiter le gaspillage. Par exemple, au lieu de servir à tout les participants un rumsteck, chacun a une partie différente de bœuf pour le consommer dans son intégralité.

Pour ceux qui sont prêts à passer à l’étape supérieure, optez pour des repas végétariens ou végan. Quand c’est bien réaliser, on peut avoir un cocktail


Testez vous à un atelier zéro déchet dans le cadre de votre événement ! Accompagné d’un chef, apprenez à valoriser tous les aliments donné, même les épluchures. Vous serez surpris de ce qui est réalisable, tout en réduisant fortement son impact.



Lieu de réception : se loger autrement

Des lieux éco engagés

Le choix du lieu d’accueil et d’hébergement de votre événement est primordial dans une démarche éco-responsable.

Tous les efforts peuvent être fournis pour limiter l’empreinte carbone de son événement, mais si le lieu de réception n’est pas dans cette même démarche, c’est compromis.

lieu faible empreinte carbone

Certains lieux ont des labels environnementaux tels que la Clé verte, qui sont garants de certains critères en terme de gestion, d’utilisation de matières premières, de recyclage…

D’autres lieux s’engagent tout aussi bien au quotidien sans pour autant avoir de label. Ce peut être par la gestion de l’énergie, du traitement des eaux, des déchets, par le choix de matières premières et ameublement local, par la mise en avant du savoir faire local…

Certains vont encore plus loin et calculent la dépense carbone émise par l’événement, afin de mieux maîtriser les dépenses et de pouvoir les compenser.



Des lieux en accord avec la nature

Choisir un lieu de réception ou d’hébergement qui respecte son environnement fait toute la différence. En apprenant à vivre auprès de la nature et pas au dessus, on respecte les écosystèmes et la biodiversité.

Ainsi, certains lieux sont éco-conçus. Non seulement cela fait une réelle différence en termes énergétiques, mais c’est aussi une manière de s’intégrer à l’environnement sans s’imposer.

Même si les dépenses ne sont pas toutes quantifiables, encourager des établissements fortement engagés dans cette démarche permet à l’ensemble de la filière événementielle d’évoluer dans cette direction.

Soyez vous même un exemple pour les autres !



Plénière : limiter la surconsommation


plénière zéro carbone

Salle de réunion

Tout d’abord, il est important de sélectionner une salle de réunion avec une superficie adaptée au nombre de participants. Cela peut paraître évident, mais une salle trop grande face au volume du groupe impliquerait du gaspillage d’énergie : éclairage et chauffage à outrance.

Favoriser les réunions dans des espaces à la lumière du jour est un bon moyen de limiter les dépenses énergétiques. Bien optimiser cette lumière évite un éclairage énergivore inutile.

Dans certains lieux, vous avez même la possibilité de réaliser votre réunion en extérieur ! Le côté insolite et nature permet de se recentrer sur l’essentiel, et d’apprécier tout autrement la plénière.


Accessoires et goodies

Lors d’un événement, il est fréquent de vouloir offrir un cadeau à ses participants pour les remercier, pour mettre en avant un partenaire, ou encore pour garder un souvenir de l’événement. Avoir une démarche sobre, dans l’objectif de réduire son empreinte carbone, est de lier l’utile à l’agréable. Offrir un énième sac ou clé usb, même s’il sont éco-conçu, n’est pas bénéfique pour la planète si les participants n’en n’ont pas utilité.

De quoi ont réellement besoin et envie les collaborateurs ? En définissant bien cela, on évite la production de produits qui finira au fond du placard.


Limiter les déchets

Lors de la plénière, on offre que ce qui est nécessaire. Avant de vouloir tout fournir, il est important de se poser la question si les participants ont réellement besoin de carnets, de crayons…

On limite au maximum l’impression de papier. Avec l’utilisation du digital, des QR codes, et de l’affichage, les solutions sont nombreuses pour limiter l’usage du papier.

En ce qui concerne l’eau, on proscrit totalement les bouteilles en plastique ! A la place, les fontaines à eau fonctionnent très bien, chacun boit selon sa soif. Cela demande d’avoir soit sa gourde (qui peut être une idée de goodies utile si jamais offert!) ou avec des verres réutilisables. Les bouteilles en verre sont aussi une bonne alternative, si le tri est assuré à l’issue.



Transport : un enjeu colossal

En moyenne, 80 % du Bilan Carbone d’un événement est lié au transport, selon l’Ademe. Il comprend la livraison des biens : matériel, alimentation, équipements techniques…, mais aussi l’acheminement des participants et des prestataires.

C’est donc sur cet axe que les plus gros efforts sont à fournir pour limiter l’empreinte carbone de l’événement, et donc l’impact direct sur la planète.


Venir sur le lieu de l’événement


COMPARATIF MOYEN DE TRANSPORT EVENEMENT

🚂Le moyen de transport à favoriser en priorité, est le train. C' est incontestablement le transport le plus sobre en dépense carbone.

Le train apporte de nombreux avantages, tant pour la logistique de l’événement que pour l’environnement : de grands volumes de participants peuvent être transportés à la fois, les restrictions en terme de bagages sont assez souples, et les gares sont généralement situées à des points stratégiques des villes, qui permettent de rejoindre facilement le lieu de l’événement. Les grandes villes bénéficient de lignes récurrentes, qui laissent de la flexibilité dans le programme.

Vous saviez aussi que certains pays étrangers sont accessibles en train ? Belgique, Espagne, Allemagne, Pays-Bas, Suisse, Royaume-Unis et Italie. Avec un peu d’organisation, on peut même aller encore plus loin !


🚌Pour les liaisons ou pour aller vers les destinations qui ne sont pas accessibles en train, l’autocar est la meilleure solution. Avec un bon taux de remplissage, on optimise les trajets et donc, on limite la dépense carbone.


🚗Si les points de départ des participants se font de différentes zones, que ni le train ni l'autocar n'est avantageux, et que le choix se tourne vers la voiture, nous incitons fortement le covoiturage. Voyager seul dans sa voiture est plus polluant que de prendre l’avion (en dépense carbone par personne par kilomètre). Ainsi, le covoiturage reste la meilleure option dans ce cas de figure.


🚴🏽‍♂️Pour les plus aventuriers, le transport vers l’événement peut totalement se prévoir à vélo ! A condition bien sûr de bien estimer les distances et les capacités physiques des participants. Le choix du lieu de l’événement peut même se définir en fonction de la distance et de l’accessibilité à vélo. L’événement commence dès le départ à vélo, une expérience dont on se souvient !


⛵Pour aller sur les îles en bord de côtes, plutôt que d’utiliser des engins à moteur, optez pour des voiliers, afin d’avancer à la force du vent !


✈️Enfin, venons-en à l’avion. Pour tous les déplacements en France métropolitaine, l’avion est à proscrire. Les autres moyens de transport suffisent amplement. Pour les pays frontaliers, la question s’étudie selon la ville de l’événement, et la praticité du transport. Si vous partez vers d’autres destinations en empruntant l’avion, nous vous invitons à compenser votre dépense carbone (voir notre article dédié pour en savoir plus. De plus en plus de compagnies proposent de compenser dès l’achat du billet. Quand ce n’est pas le cas, nous vous accompagnons pour le faire.


Mise en situation pour un transport de Paris à Nice


Déplacements sur le lieu de l’événement :

Si les déplacements sont de courtes distances, privilégions la mobilité douce comme le vélo, la marche, ou même la barque. Ce trajet peut même prendre part à une activité, ou être animé. On ne subit plus le transport, mais il fait partie intégrante de l’événement !


déplacement responsable événement

Par exemple :

  • Pour aller déjeuner avec 30 personnes à 6km du lieu de l’événement, on sépare le groupe en 2, tout le monde sur son vélo et c’est parti ! On prévoit quelques pauses pour admirer le paysage, des spots ou monuments, et on peut y ajouter quelques défis à faire sur le trajet pour garder le côté ludique de l’expérience.

  • Pour déplacer 200 personnes sur 500m sans que le temps ne paraissent trop long ni que le groupe s’éparpille, faites du chemin une véritable attraction avec des artistes de rue qui prennent possession du décor. Prévoyez quelques pauses pour regarder, le groupe ne verra même pas la distance parcourue !



Pour des déplacements en ville, optez pour un pass transport en commun sur la durée du séjour !

De manière générale, on vous conseille de limiter les déplacements lors de l’événement, surtout si un véhicule motorisé devient nécessaire. Cela permet en plus de profiter pleinement du lieu et d'avoir le temps de s’imprégner pleinement de l’ambiance.


Des partenaires de proximité

Si les déplacements des participants sont bien optimisés, ce serait dommage de faire exploser la note carbone sur le transport de matériel et logistique. Ainsi, le choix de partenaires locaux est à privilégier, que ce soit pour le matériel audiovisuel et scénographique, le matériel pour les activités, les cadeaux et goodies, les conférenciers ou intervenants (quoi que si vous souhaitez un intervenant en particulier, il est préférable qu’il vienne à vous plutôt que vous alliez tous à lui !)...



Vous l’aurez compris, le choix de ses transports, de sa destination et de ses prestataires à un réel impact sur l’environnement. Faire les bons choix est un réel enjeu pour la planète. C’est pourquoi, FOR ONE vous accompagne dans cette démarche responsable, afin de réduire au maximum l’empreinte carbone des transports de votre événement.




Chaque action que vous pourrez mettre en place, est déjà un pas de plus vers la neutralité carbone. Allons y ensemble, progressivement et activement pour agir aujourd'hui contre le réchauffement climatique qui nous impacte tous.


Organisons ensemble votre événement avec un impact carbone minimum.



Vous souhaitez contribuer et apporter de nouveaux moyens d'action ? Ecrivez-nous !


50 vues0 commentaire